Sélection d'une sonde 

Pour sélectionner la sonde la mieux adaptée à vos besoins, il faut prendre en compte les variables suivantes :

 

Transducer materials

 

Mounting options

   Display     Power   

Transducer Frequency

   Cone angles

Matériau

 

Options d'installation

 

Affichage

 

Puissance

 

Fréquence

 

Cônes de sonde

     

Matériau

 

La première étape consiste à déterminer le matériau qui doit entrer dans la composition de la sonde.

  • Les boîtiers en plastique sont recommandés pour les coques en fibre de verre et pour les coques métalliques.
  • Les boîtiers en Acier Inox sont recommandés pour les coques en acier ou en aluminium.
  • Les boîtiers en bronze sont recommandés pour les coques en fibre de verre ou en bois.

 

Le bronze est spécialement recommandé pour les coques en bois car le gonflement du bois dans l'eau peut endommager une sonde en plastique et provoquer une fuite. L'installation d'une sonde en bronze sur une coque métallique nécessite la pose d'une cale isolante, disponible auprès de votre revendeur Raymarine.

 

La pose d'une sonde métallique est FORMELLEMENT PROHIBÉE sur les navires avec la polarité positive du circuit électrique à la masse du navire.


 


 

Options d'installation


Le mode d'installation de la sonde sur le navire est également un facteur déterminant.

 

  • Les sondes traversantes avec une cale profilée offrent les meilleures performances, surtout à grande vitesse.
  • Les sondes traversantes affleurantes sont idéales pour les bateaux chargeables sur remorque qui demandent des performances élevées mais sans protubérance sous la coque.
  • Les sondes intérieures ne traversent pas la coque mais au prix d'une légère perte de performance.

 

Consultez notre guide intégral de sélection d'une sonde



 

 


Affichage


Vérifiez que la sonde sélectionnée permet d'afficher les données que vous recherchez : profondeur, vitesse, température ou une combinaison de données.



 

Puissance de la sonde


La puissance est la force
à laquelle la sonde émet les impulsions électroacoustiques. Cette puissance est exprimée en watts RMS. L'accroissement de la puissance d'émission augmente les chances de recevoir un retour d'écho à grande profondeur ou dans une eau où les conditions de propagation sont médiocres. Elle permet également l'affichage de plus de détails tels que les appâts et les éléments de la structure. Généralement, plus la puissance est élevée, plus la profondeur accessible est grande et meilleure est la discrimination du bruit de fond détecté par la sonde et des échos réels tels que ceux du poisson et de la structure du fond.


Fréquence de la sonde

 

La précision avec laquelle le sondeur détecte le fond et les autres objets est également déterminée par la fréquence d'émission sélectionnée en fonction de la profondeur que vous explorez. Les sondes Raymarine peuvent être réglées sur deux fréquences différentes : 200 kHz (haute) ou 50 kHz (basse).

 

200 kHz (haute)

 

La fréquence 200 kHz est optimale dans les profondeurs inférieures à 60 mètres (200 pieds) et permet un affichage précis et exploitable lorsque le navire se déplace à grande vitesse. Les hautes fréquences créent une image plus détaillée permettant la détection d'objets très petits sur une portion restreinte de la hauteur d'eau. Généralement les images à haute fréquence affichent moins de bruit et d'échos parasites et offrent une meilleure définition des cibles.

 

50 kHz (basse)

 

La fréquence 50 kHz est préférable à grande profondeur. L'absorption des ondes électroacoustiques dans l'eau est moins importante à basse fréquence ce qui permet au signal de se propager à une plus grande profondeur avant de s'affaiblir au point d'être inutilisable. La largeur du faisceau est plus grande aux basses fréquences, ce qui signifie que les impulsions émises couvrent une plus grande surface sous le navire permettant ainsi l'affichage d'une zone plus étendue. Cependant, cette caractéristique réduit la définition et la séparation des cibles et augmente la sensibilité de la sonde au bruit de fond. Bien que les basses fréquences permettent d'atteindre des profondeurs plus importantes, elles ne fournissent pas toujours une image claire du fond.

 

La vase, le sable mou et les algues du fond absorbent et dispersent les ondes électro-acoustiques ce qui épaissit l'image du fond. Les roches, le corail et le sable dur réfléchissent facilement le signal et produisent une image plus fine du fond. Cette image est plus facile à observer sous 50 kHz quand les échos du fond sont plus larges.

 

La bonne pratique consiste à utiliser la fréquence 200 kHz pour une image détaillée jusqu'à 60 mètres (200 pieds) et la fréquence 50 kHz à plus grande profondeur. Meilleur encore est l'affichage côte à côte des deux fréquences sur un écran partagé.

 

200khz example 

Affichage Sondeur 200 kHz dans 15 m (50') d'eau.

 

50 kHz example 

Affichage Sondeur 50 kHz dans 15 m (50') d'eau.

 

 

Cônes de sonde

 

La sonde concentre l'émission des ondes électroacoustiques dans un faisceau. En théorie, l'impulsion émise se propage sous forme d'un cône qui s'élargit à mesure que l'onde pénètre en profondeur. En réalité la forme du faisceau varie en fonction du type de sonde et s'accompagne généralement de "lobes latéraux" Les illustrations suivantes donnent une représentation graphique de la la forme réelle de la propagation des ondes électroacoustiques.

Cone angles 2 

À basse fréquence l'angle du faisceau est plus large qu'à haute fréquence.

 

L'idée d'un cône est cependant la plus compréhensible pour cette comparaison. Le signal est le plus fort dans l'axe du cône et il s'affaiblit graduellement à mesure qu'on s'éloigne du centre. Un angle plus large offre une image plus large du fond au détriment de la résolution en raison de la dispersion de la puissance d'émission qui en résulte. Un cône plus étroit concentre la puissance d'émission dans une zone d'affichage plus petite. Les angles de cône sont respectivement plus larges et plus étroits aux basses et hautes fréquences.

 

En résumé, un cône large détecte le poisson autour et pas uniquement juste en dessous du navire mais offre une moins bonne discrimination des cibles. Un cône étroit concentre l'émission électro-acoustique, facilitant ainsi la détection de cibles plus petites telles que le poisson ou la structure du fond. En revanche, il ne couvre qu'une zone plus restreinte de la masse d'eau.

Beam shapes 

En réalité la forme du faisceau varie en fonction du type de sonde et s'accompagne généralement de "lobes latéraux".