4 vérifications fondamentales des équipements sur votre bateau avant la saison

4 vérifications fondamentales des équipements sur votre bateau avant la saison

Friday, April 29, 2016


L'ambassadeur professionnel de Raymarine, Alan Watson, vous dévoile sa liste de vérification avant la saison nautique pour assurer votre sécurité sur l'eau

Avril 2016  

Le début d'une nouvelle saison est le moment idéal pour vous familiariser de nouveau avec vos équipements de navigation à bord et pour vous assurer que vous avez mis en place les réglages qui vont assurer votre sécurité dans les mois qui viennent.

Alan Watson, un expert de navigation reconnu avec une clientèle allant du plaisancier de croisière le weekend jusqu'au navigateur professionnel, vous donne ses principaux conseils pour vous assurer que votre équipement électronique de navigation à bord est paré pour une saison complète sur l'eau.


✔ 1. Votre écran multifonctions

Les écrans multifonctions ont révolutionné la navigation des marins et ces écrans intuitifs et intelligents ont révélé d'autres possibilités dans l'univers du nautisme. Ils donnent aux navigateurs un éventail d'informations au bout des doigts en faisant gagner du temps et en épargnant les efforts à bord. Ils sont ainsi devenus un élément supplémentaire inestimable pour tous les bateaux. Même les utilisateurs les plus assidus de cartes et de documents sur papier voient à présent la valeur qu’ils peuvent apporter à un navire. La simplicité avec laquelle les écrans multifonctions peuvent maintenant être utilisés signifie qu'ils peuvent permettre de gagner du temps, épargner des efforts et améliorer la sécurité à bord. En utilisant votre écran multifonctions à son plein potentiel, vous perfectionnerez et améliorerez vos moments passés sur l'eau.

Vérification des équipements avant la saison | Raymarine, une société FLIRVérifier les paramètres de votre écran multifonctions  

« Les weekends précédant la première sortie sur l'eau offrent un moment idéal pour jouer un peu avec votre écran multifonctions et vous assurer que les principaux paramètres sont en place. »  

La première chose que je vérifie est si mon chargeur de carte est à jour, avant d'allumer le système et de vérifier si j'ai un bon positionnement du GPS. Voilà résolue la première question fondamentale de « Où suis-je ? ». La seconde est la profondeur : vérifiez donc que vous avez une mesure crédible de la profondeur sur l'écho sondeur, puis vérifiez si les alarmes de haut fond sont réglées comme vous le voulez. Une fois que je sais où je suis et si je suis en eaux sûres, ma prochaine priorité est de voir et d'être vu. Vérifiez donc que vous voyez les cibles AIS sur le traceur de cartes et, si vous avez un émetteur AIS de classe B, vérifiez également qu'il fonctionne correctement.

Si vous n'avez pas fait de mise à jour depuis 2015, il y a des chances que vous ne soyez pas à jour et que manquiez les dernières fonctionnalités, capacités et corrections. Assurez-vous de vérifier la page relative aux mises à jour des logiciels des produits sur le site Raymarine.com pour tous les derniers logiciels.


Vérification du cap de votre pilote automatique | Raymarine, une société FLIRVérifier le cap de votre pilote automatique  

✔ 2. Votre pilote automatique

Si vous avez un pilote automatique installé, le traceur de carte utilisera le capteur de cap de ce dernier pour donner le cap. Allumez le vecteur de cap (auparavant rouge, mais à présent violet) sur le traceur de cartes et assurez-vous qu'il pointe dans la bonne direction. S'il est mal réglé, il est possible que quelqu'un ait laissé sa boîte à outils juste à côté du capteur. Le cap doit idéalement être réglé de l'autre côté du quai et les anciens pilotes automatiques bénéficient d’un étalonnage régulier pour reconstituer leur courbe de déviation ; les plus récents font cela automatiquement en arrière plan.


✔ 3. Votre radar

La prochaine chose que vous devez vérifier est votre radar. Mieux vaut le faire dans la direction opposée au quai. Vérifiez la présence des cibles sur l'écran, puis avec le radar réglé avec le cap en haut (juste pour ce test, j'utilise le cap voulu en haut habituellement), pointez votre bateau vers une petite cible et assurez-vous qu'elle est présente sur la ligne de direction. Une fois ceci effectué, allez sur l'écran de carte et activez la superposition radar. Assurez-vous que les échos de la terre ferme sont correctement superposés avec la terre sur la carte. Si ce n'est pas le cas, cela signifie que les informations de cap données par le pilote automatique sont incorrectes et que ce dernier doit être étalonné.

Vérification de votre radar | Raymarine, une société FLIRSuperposition radar sur carte  

Vérification de votre VHF | Raymarine, une société FLIRVérifier la transmission de votre VHF  

✔ 4. Votre VHF

Enfin, n'oubliez pas la VHF. Une défaillance habituelle est la présence d'eau sur le câble aérien qui n'affecte pas la réception mais qui réduit la plage d'émission à néant. Un appel de test vers une station lointaine (et pas vers la marina située à 100 m) validera le fonctionnement du système.


Alan travaille avec Raymarine depuis de nombreuses années et aime dispenser leurs cours de navigation et de radar – pour obtenir plus d'informations, consultez la page www.raymarine.co.uk/training

En savoir plus sur les équipements décrits dans cette publication : Écrans multifonctions | Pilotes automatiques | Radar | VHF

Alan Watson, ambassadeur professionnel de Raymarine | Raymarine, une société FLIR  

COMMENT